Récit de 2 « bleues » sur leur 1er match de roller derby…

 Il y a un mois jour pour jour, les Velvet Sluts recevaient pour la première fois à domicile. Et niveau grande première, trois de nos joueuses ont été servies, puisque c’était en plus leur tout premier match. Deux d’entre elles, Daddie Deathly et Elphy Blunder nous racontent leurs débuts en public sur le track contre les belfortaines, et toute la palette d’émotions par lesquelles elles sont passées durant cette journée.

Dadie Deathly et Elphy Blunder

4 novembre 2012 : jour mémorable de notre 1er match à domicile. L’affiche : Velvet Sluts de Dijon VS Knee Breakers on Wheels de Belfort.

C’est pour nous notre tout 1er match de roller derby. Nous avons rejoint l’équipe de Dijon le 30/04/2012, et à l’époque, c’est à peine si nous pensions pouvoir tenir sur des quads ! Autant dire que si l’on nous avait dit que nous ferions partie des joueuses du 1er match de la saison 2012/2013, nous nous serions bien marrée à cette idée. Et pourtant… nous y étions et avons vécu une journée riche en émotions.

Après quelques jours de prises de gouttes tous les matins, de granules 3 fois par jour et de gélules pour les maux de ventre et empêcher les gargouillis pour l’une, et une overdose d’Euphytose pour l’autre, le jour J est enfin arrivé !

Nous sommes toutes les deux dans un état second… un mélange de trouille, d’angoisse et d’excitation s’empare de nous. Les préparatifs de la journée nous aident à nous calmer, par intermittence, et à penser à autre chose. On se met petit-à-petit dans l’ambiance, on échange nos ressentis, on fait connaissances avec les personnes qui arrivent de villes diverses et variées pour aider au bon déroulement du match et nous soutenir. Sacrée machine l’organisation d’un match de roller derby !

 

Fin de matinée, Les Briseuses de genoux arrivent… Nous les observons, nous les scrutons même ! De prime abord, elles ont plutôt l’air sympathique ma foi ! Mais en les voyants sur leurs patins, nous comprenons vite la différence de niveau avec nous, les « bleues » !! On ressent toutes les deux l’envie de prendre nos jambes (et nos patins) à notre cou !!

Mais il a bien fallu s’équiper… chausser les patins… se lancer sur le track !

Dadie Deathly en tête de pack / Photo : Florian Raclet

L’échauffement commence et à partir de ce moment, nos ressentis sont différents ; le stress de Dadie est à son comble… elle est flageolante sur ses patins et raide comme pas permis. Quant à Elphy, son stress se transforme en excitation !

Le public se presse aux portes de la salle, s’installe dans les gradins, et à ce moment là un seul regard nous suffit pour nous mettre d’accord : on veut entrer dans le vif du sujet et jouer !!!

Retour aux vestiaires pour un dernier débriefing avec notre Takicoach et les filles ; moment de concentration… la magie commence et opère… Hurlement primaire : HAAAAAAAA ! Et GO !!!

Elphy Blunder, Bonny Crânn et Marty'Punch / Photo : Denis Lasperches

1er tour de piste avec présentation des joueuses : c’est indescriptible ! On forme une unité qui n’a qu’une envie : exploser !!

Dadie a son petit coup de chaud quand notre speaker oublie de la présenter au bon moment mais l’erreur est vite réparée. Elphy quant à elle, a envie d’hurler et de pleurer : c’est tellement bon d’entendre tout ce bruit et de voir cette effervescence autour de nous.

1er coup de sifflet et là c’est la délivrance ! On peut enfin se lâcher ! Un peu trop pour Elphy puisqu’elle va 2 fois en prison sur les 2 premiers jam joués… Les 3 « bleues » que nous sommes se partagent les jams : 1 sur 3 chacune son tour. On trouve ça cool ; c’est rassurant d’être avec des filles expérimentées quand on joue et de voir nos débuts à toutes les 3.

Et puis la 1ère période du match se déroule super bien, on gagne, on forme une équipe soudée !

On prend un pied pas possible à jouer, et autant à regarder nos coéquipières.

La 2ème période est un peu plus compliquée ; Les Briseuses de genoux sont plus teigneuses et ont décidé de nous mener la vie dure ! En tant que « bleues », nous jouons, mais moins qu’en première période, pour des raisons stratégiques indiscutables.

Sur les dernières minutes du match, chacune bouillonne sur sa chaise tant l’envie de jouer ou faire quelque chose pour aider nos coéquipières à remonter le score est présente ! En faite, nous voulons tout simplement gagner !

La ténacité des Briseuses de genoux finira par payer puisque nous nous sommes inclinées 180 à 205.

 

Malgré la défaite, nous nous sentons bien. Nous sommes heureuses d’avoir été 3 « bleues » au sein des Velvet Sluts et tous ces moments nous ont vraiment fait nous sentir membres de l’équipe, des vraies Sluts ! C’est ce que nous retiendrons de cette journée, et cette première expérience ne nous donne qu’une envie : être au prochain match !!!

About The Author

Bio:

Rollin News Author


DERBY TODAY
Comments
Share what you think

Add comment

Please Login or Register To Add A Comment